Maisy ! Nous sommes immortels… (2017)

La performance contée Maisy ! Nous sommes immortels… a été présentée le 27 octobre 2017 lors du Festival interculturel du conte de Montréal dans le volet Audacieux et Allumés au Studio XX à Montréal.

Maisy Odjick, adolescente autochtone, part avec une amie pour ne jamais revenir. Tant qu’on ne retrouve pas un disparu, subsiste l’espoir de le voir revenir. L’emploi du stroboscope, avec ses éclairs lumineux qui fixent ou ralentissent le mouvement, symbolisera l’irréalité du revenant (les esprits). Maisy Odjick est disparue en 2008 à l’âge de 16 ans.

L’art du butō (la « danse des ténèbres ») donne « à voir l’invisible, le refoulé, la source primitive des sens et de l’émotion dans un violent contraste de lumière et de ténèbres. » Le danseur de butō Gadu Doushin « said butoh forces people to come face-to-face with sadness and fear. »

Nous sommes immortels ! est une série de 7 performances-contées engageant la narration orale, le corps physique du conteur et l’utilisation d’objets signifiants. Nous sommes immortels ! est motivé par la volonté d’actualiser la pratique du conteur traditionnel en créant de nouvelles formes narratives et des oeuvres ouvertes et polysémiques.

Performance et chorégraphie : André Lemelin. Musique Denis Lafond. Poésie : Uasheshkun Bacon. Coaching et oeil extérieur : Denis Bigras. Produit par Territoire 9.

Ci-dessous, travail en atelier sur la performance-contée Maisy.