Objets-Contés | Contes-performances (2020)

Je nomme mes contes-performances « Objets-Contés », par antiphrase à leur immatérialité ; d’une durée de ± 10 minutes, ils sont des rencontres, collisions, éventualités, situations entre le conte oral et la performance artistique dans un espace médiatique.

Mes Objets-Contés sont une (autre) brèche dans le conte québécois, entre le conte amateur, traditionnel, volontaire  et bénévole, et le conte professionnel, scénique, rétribué qui se titularise.

Mon leitmotiv s’inspire d’une thèse de l’esthétique de Theodor Adorno (que je reprends toutefois fragmentairement) : « la forme qui est donnée au contenu est elle même un contenu sédimenté ».

Objet-Conté #1 – On va vivre…

Debout, la bouche couverte par une bande en tissus, je tiens un iPad qui diffuse une version écrite de mon conte « On va vivre jusqu’à temps qu’on meure » (une histoire de mineur, tirée de mon recueil de contes Jos Gallant et autres contes inventés d’Abitibi), pendant que 2 projecteurs montrent des publicités vidéos et des bandes-annonces de films reliées à l’exploitation minière, dont les parties sonores sont élaguées.

Présenté aux Dimanches du conte le 5 janvier 2020.